Opération d'envergure en Wallonie pour redonner vie aux sentiers vicinaux

Sécateur à la main, ils sont une petite dizaine à couper des ronces, à nettoyer un sentier de Bornival, à Nivelles, pour le rendre plus facilement accessible. Une opération qui se fait sous le regard de Christiane Deloo, propriétaire des prairies que traverse le sentier. Ce qui permet aux passants de disposer de raccourcis pour se rendre plus rapidement d’une rue à une autre.

La mobilité douce

Beaucoup de sentiers ont ainsi purement et simplement disparu. Armé de son atlas de 1841, Boris Nasdrovisky de l'ASBL sentiers.be tente de redonner vie à des centaines de sentiers en Wallonie: "On remarque que ces sentiers sont de plus en plus utilisés pour la mobilité douce pour aller à l’école ou allez visiter des amis".

Mais parfois les communes n'ont pas le courage de s'opposer aux propriétaires de terrains traversés par des sentiers. L'année passée, un propriétaire de forêts en province de Luxembourg avait même tenté de soudoyer la commune de Manhay pour qu'elle supprime les sentiers vicinaux sur ses terres. Et dans ce cas, c'est le collège provincial lui-même qui est intervenu, pour garder les sentiers ouverts aux promeneurs.

Odile Leherte

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK