Oisquercq-Buizingen : le projet d'enfouissement de la ligne électrique est consultable à Ittre et Tubize

Oisquercq-Buizingen: le projet d'enfouissement de la ligne électrique est consultable à Ittre et Tubize
2 images
Oisquercq-Buizingen: le projet d'enfouissement de la ligne électrique est consultable à Ittre et Tubize - © ELIA

Après Tubize, c’est au tour des habitants d’Ittre d’accéder au dossier du projet Elia. La phase de consultation se poursuit pour les Tubiziens (commune entière) jusqu’au 27 mai. Pour les habitants de la commune d’Ittre, elle démarre donc ce mardi et se terminera le 2 juin. Les citoyens pourront donc prendre connaissance des dernières informations relatives sur le projet de pose de câble sous-terrain entre Oisquercq et Buizingen. Le projet se trouve actuellement au stade de la procédure de demande de permis d’urbanisme. C’est un chantier d’enfouissement de la ligne sur une distance de 14,7 km qui devrait être réalisé à l’horizon 2024.

Dans d'autres dossiers, des communes avaient exprimé leurs griefs à propos de projets de lignes aériennes; notamment à cause de l'impact environnemental et de craintes sanitaires. Cette opposition avait abouti à un changement de stratégie d'Elia et à une volonté d'étudier la possibilité de travailler au cas par cas avec un câble sous-terrain comme alternative possible.

Avancer par phases

Pour remplacer la vieille ligne aérienne (1959) entre Oisquercq et Buizingen, Elia procédera par phases. Les travaux de pose du câble commenceront (au plus tôt) en 2021. Ce câble sous-terrain aura le même niveau de tension (150 kV). Cette première phase devrait durer deux ans.

Une fois le câble posé et mis en service pour assurer l’approvisionnement électrique de la région, le démontage de la ligne aérienne pourra commencer. Ce sera au plus tôt en 2024. L’opération se déroulera en territoires wallon et flamand.

Information en mode Covid-19

Crise sanitaire oblige, les informations destinées au public ne seront pas communiquées sous forme de réunions publiques. "Nous avons prévu d’autres moyens", explique Catherine Wojcicka, responsable de la "communication projets" chez Elia. "Il y aura une lettre d’information pour les riverains, une brochure téléchargeable via notre site internet elia.be, une vidéo didactique, une adresse mail (riverains@elia.be), ainsi qu’un numéro de téléphone gratuit (0800/18.002) pour répondre aux questions". Des informations sont également prévues en matière d’impact sur la mobilité.

Autre ligne, autres tensions

Le projet de ligne Gembloux-Auvelais (province de Namur) prévoit aussi l’enfouissement de la ligne haute tension. Mais dans ce cas-ci, le projet avait suscité quelques tensions du côté des agriculteurs. Le chantier va temporairement perturber l’activité agricole. Avec des pertes de rendement. Mais Elia garantit des dédommagements.