Obsèques de Benjamin Herman dans une église: "Ne pas paraître plus sectaire que ceux qui ont revendiqué l'attentat"

La famille de Benjamin Herman, qui a abattu trois personnes lors de la fusillade de Liège, a demandé d'organiser les obsèques dans l'église du village de On, près de Marche-en-Famenne. Les riverains et les paroissiens sont nombreux à connaître la famille de Benjamin Herman et ils comprennent cette demande, même s'ils sont remués par ces événements. Quelques uns, par contre, ont du mal à accepter qu'une célébration religieuse soit organisée avant l'inhumation.

Nous avons rencontré l'abbé François Barbieux, de la paroisse de Marloie, qui a accepté de faire cette célébration. "C’est avant tout la demande d’une famille qui est endeuillée face à la perte d’un proche. Je pense que derrière toutes les étiquettes qu’on peut se mettre les uns sur les autres, qu’on peut mettre sur Benjamin, il y a aussi celle d’un fils, d’un petit-fils, d’un frère, d’un tonton."

François Barbieux poursuit : "C’est vraiment une famille endeuillée qui est dans l’incompréhension, dans l’incompréhensible, dans l’inacceptable comme beaucoup d’autres familles touchées par les derniers événements. Le fait qu’il soit d’une autre obédience, quelle en est la valeur profonde, on ne saura jamais en vérité non plus. La famille, elle, est chrétienne et demande cet accompagnement et le but serait aussi de ne pas paraître, face à la demande de la famille, plus sectaire que ne le sont ceux qui ont revendiqué les derniers événements."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK