Nouvelles mesures pour candidats bâtisseurs à Sivry

Toute demande de permis d'urbanisme sur le territoire de la commune devra désormais l'être pour un bâtiment "basse énergie", une mesure plus stricte que les normes wallonnes actuellement en vigueur.

Plus question désormais, à Sivry-Rance de présenter un projet de construction de bâtiment avec un coefficient de déperdition énergétique supérieur à trente. La Région Wallonne est même passée à un coefficient de 35 en mai dernier.

Mais si Sivry-Rance adopte cette mesure, ce n'est pas tout à fait par hasard: commune verte, elle a signé une convention avec d'autres communes européennes.

Passer à un coefficient de trente, cela a évidemment un coût. Il faut compter un budget de dix à quinze pour cent plus élevé. Pour le bourgmestre, Jean-François Galetier, ce n'est pas mission impossible, d'autant, qu'affirme-t-il, les terrains de Sivry sont relativement bon marché. Reste à voir si tous ces arguments convaincront les candidats bâtisseurs.

 

S. Vandreck

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK