Nouvelle bataille de Waterloo: un duel pour la gestion du Mémorial

Les candidatures à la gestion privée du Mémorial Waterloo 1815 sont rentrées.
L'appel aux opérateurs privés a été clôturé ce vendredi après-midi. Plusieurs candidats se sont manifestés. Nous avons eu confirmation de 2 noms: la société belge "Tempora" et le groupe français "Kléber-Rossillon". 

Tempora, candidat belge

Tempora est une société belge créée il y a 20 ans. Son projet culturel est principalement axé sur l'histoire de l'Europe. "Bastogne War Museum" (Le Musée de la Guerre situé à Bastogne), l'exposition "14-18 c'est notre Histoire", ou "L'Islam, c'est aussi notre Histoire"... autant de projets portés par Tempora. Son patron, Benoît Remiche, nous a expliqué pourquoi sa société est candidate à l'exploitation du site de "Waterloo 1815".  "Waterloo est un lieu de l'histoire de l'Europe. C'est un lieu de mémoire important. Il était donc impensable que nous ne répondions pas à cet appel d'offres. Nous voulons vraiment faire partager une histoire commune. Une histoire importante pour les Européens. Une histoire par rapport aux enjeux qui sont ceux de l'Europe aujourd'hui".

Faute d'avoir pu décrocher l'offre précédente relative à l'aménagement du site avant les festivités liées au bicentenaire, Tempora espère devenir bientôt l'exploitant du site. La société a d'ailleurs déboursé entre 200.000 et 250.000 euros pour constituer son dossier d'offre comportant 700 pages.

Le français Kléber-Rossillon 

L'autre société qui nous a confirmé sa candidature, c'est le groupe français Kléber-Rossillon. Sa spécialité: l'ouverture au public et le renouvellement des sites touristiques. Exemple: le château médiéval de Castelnaud, dans le Périgord (Dordogne). Pour Genevière Rossillon, directrice, "Waterloo est un site exceptionnel, un lieu de mémoire. C'est exactement dans le coeur du métier de notre société qui est la gestion de sites touristiques et culturels. Ce que nous faisons déjà sur 9 sites, dans lesquels nous accueillons environ 1,4 million de visiteurs". Et la directrice de rappeler un intérêt historique tout naturel pour un lieu marqué par la présence de Napoléon.   
Les offres déposées vont maintenant être analysées par différents acteurs, dont la Région wallonne, la province du Brabant wallon et l'Intercommunale "Bataille de Waterloo 1815". La désignation devrait intervenir dans les prochains mois. Selon un consultant, le site du Mémorial pourrait attirer jusqu'à 300.000 visiteurs par an.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK