Nouveau vol de câbles cette nuit en région liégeoise: "Depuis juillet, c'est quasiment tous les jours!"

Rien qu'en région liégeoise, le nombre de vols de cuivre commis ces trois derniers mois dépasse déjà le total de ceux commis l'année passée sur l'ensemble du pays !
2 images
Rien qu'en région liégeoise, le nombre de vols de cuivre commis ces trois derniers mois dépasse déjà le total de ceux commis l'année passée sur l'ensemble du pays ! - © Belga

En région liégeoise, le vol de câbles en cuivre sur les lignes de chemin de fer est en forte augmentation. Il y en a d'ailleurs encore eu un cette nuit à Ans, vers 1h00 du matin. Le vol s'est à nouveau produit sur la ligne entre Liège et Bruxelles, comme fin de semaine dernière, et exactement au même endroit, mais dans l'autre sens de circulation.

Cette fois, les voleurs n'ont pu emporter qu'une petite centaine de mètres de câbles car ils ont été surpris et chassés par des équipes d'Infrabel, le gestionnaire du réseau.

Dans la nuit de dimanche à lundi, on a même battu un record : pas moins de 2600 mètres de câbles ont été dérobés entre Thimister et Welkenraedt.

Rien qu'en région liégeoise, le nombre de vols de cuivre commis ces trois derniers mois dépasse déjà le total de ceux commis l'année passée sur l'ensemble du pays ! C'est dire que ces voleurs ne chôment pas !

Ces vols seraient l'œuvre d'une ou deux bandes originaires des pays de l'Est. En tout cas, c'est ce que pense le gestionnaire du réseau ferroviaire Infrabel. Des témoins de ces vols ont d'ailleurs aperçu des voitures avec des plaques bulgares, roumaines et polonaises.

Et puis, c'est toujours le même modus operandi : ces vols sont effectués à proximité des frontières et du réseau autoroutier : "vite servi, vite parti !"

"On peut parler de recrudescence depuis juillet-août puisque le nombre de vols a fortement augmenté : on comptabilise pratiquement un vol un jour sur deux, voire tous les jours", déclare Catherine Collignon, Premier Substitut au Parquet de Liège.

Où écoulent-ils le précieux métal ? "L'enquête doit encore le déterminer. C'est vrai que depuis quelques années, la législation s'est renforcée en Belgique. Les ferrailleurs sont tenus de respecter certaines règles. On suppose qu'ils écoulent ce métal à l'étranger, vu la proximité avec l'Allemagne et les Pays-Bas."

Il faut le savoir, depuis 2013 en Belgique, une loi interdit aux ferrailleurs de payer en espèces les câbles de cuivre vendus par des particuliers. Conséquence : la revente se fait sans doute à l'étranger.

Ce type de délits est devenu une des priorités du Parquet de Liège car ils peuvent mettre en danger le personnel des chemins de fer mais aussi les voyageurs.

Une cellule spécialisée a été créée au niveau de la Police fédérale. Au parquet, un magistrat centralise tous les dossiers, afin de vérifier s'ils sont effectivement liés entre eux.

Une réunion de coordination avec le gestionnaire de réseau Infrabel est prévue dans les prochains jours, pour tenter d'enrayer le phénomène.

 

JT 03/09/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK