Nouveau courrier anonyme à l'ISPPC: une fraude à l'INAMI dénoncée

La fin de journée s'annonce tendue ce vendredi à l'ISPPC, puisque le conseil d'administration va se prononcer au sujet de la suspension de ses fonctions de Philippe Lejeune.

Celui qui est le directeur général des hôpitaux de l'Intercommunale de Santé Publique du Pays de Charleroi, devrait être suspendu jusqu'à la fin de l'enquête judiciaire. Et dans ce contexte mouvementé, on apprend qu'un nouveau courrier anonyme a été envoyé à l'administrateur général Laurent Lévêque. Cette fois, les faits dénoncés concernent le département dentisterie de l'ISPPC.

Cette lettre non signée explique avec précision un mécanisme de détournement potentiel de subsides INAMI, l'Institut National d'Assurance Maladie-Invalidité. Cela concerne les dentistes stagiaires, qui doivent prester une année de stage après avoir reçu leur diplôme. L'auteur explique que dans le privé, le dentiste maître de stage qui accepte durant un an un stagiaire, reçoit une somme de 12 000 euros de l'INAMI. Par ailleurs, puisque que le stagiaire a à sa disposition le cabinet dentaire de son chef, il lui cède ses honoraires.

Rien de tout cela au service dentisterie de l'ISPPC dénonce le courrier. Ici, une personne responsable récolterait directement les 12.000 euros versés par l'INAMI au lieu qu'ils soient versés sur les comptes de l'intercommunale. Les consultations des stagiaires, car il y en a plusieurs en même temps, se pratiquent dans les hôpitaux du groupe et pourtant, les attestations seraient réalisées au nom de cette personne. Personne qui empocherait donc leur salaire alors que dans le même temps, l'ISPPC paie le salaire des stagiaires. Bref, il y a suspicion d'irrégularités.

Sans hésiter, la direction a décidé d'envoyer le courrier au parquet.

>>> à lire aussi: Lettres anonymes et justice... quelle est la réelle portée d'un tel document?

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK