Nouveau coup d'arrêt pour le projet de réaménagement de l'avenue du Port

L'avenue du Port est la dernière avenue industrielle et portuaire à avoir gardé son état initial.
L'avenue du Port est la dernière avenue industrielle et portuaire à avoir gardé son état initial. - © Belga

Et cela devient presque une habitude dans ce dossier… Le responsable de l'Administration régionale de l'Urbanisme a retiré le permis à la suite d'un recours des entreprises de la Communauté portuaire.

C'est le quatrième projet de réaménagement de l'avenue du Port déposé par les autorités régionales. La précédente ministre des Travaux publics, la CD&V Brigitte Grouwels, s'était déjà cassée les dents sur une première mouture.

L'actuel ministre, Pascal Smet, a pris le relais et déposé un nouveau projet. Asphaltage de la chaussée, création de deux pistes cyclables, diminution du nombre d'arbres, limitation des places de stationnement… la nouvelle épure ne fait pas non plus l'unanimité.

Plusieurs entreprises portuaires ont déposé un recours au Conseil d'Etat. Elles critiquent la piste cyclable bidirectionnelle le long du canal, qualifiée "d'accidentogène" en raison d'un conflit entre camions et cyclistes.

Pour éviter une décision d'annulation par le Conseil d'Etat, le fonctionnaire délégué à l'Urbanisme a retiré le permis contesté. La Région fera les modifications nécessaires, sans devoir procéder à une nouvelle enquête publique. Il s'agit en effet d'un changement somme toute mineur par rapport à l'ensemble du réaménagement de l'avenue.

Prévu en 2020, le début des travaux risque cependant d'être reporté. Après dix ans d'attente, on n'en est sans doute plus à quelques mois près…

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK