NLMK Clabecq : les syndicats sollicitent le ministre Jeholet et la SOGEPA

Le site de NLMK Clabecq est bloqué depuis deux semaines
Le site de NLMK Clabecq est bloqué depuis deux semaines - © RTBF

Après l'échec de la nouvelle tentative de conciliation entre direction et syndicats de NLMK Clabecq ce jeudi au SPF Emploi, l'entreprise est toujours à l'arrêt. Les travailleurs sont en grève depuis l'annonce, il y a deux semaines, du plan de restructuration du site de Clabecq par le sidérurgiste, plan qui prévoit la suppression de la moitié des effectifs su site. Le dialogue social est rompu. Les syndicats réclament la suppression du volet salarial du plan en préalable à toute discussion.

Une réunion demandée d'urgence

Ce vendredi après-midi, l'assemblée du personnel annoncée n'a finalement pas eu lieu. Mais les syndicats ont rédigé un courriel à l'adresse du ministre wallon de l'Economie, Pierre-Yves Jeholet, et de la Sogepa, le bras financier de la Région wallonne, actionnaire à 49% de NLMK Clabecq. Dans un communiqué, ils disent vouloir les rencontrer de manière urgente "pour leur demander d’agir pour la suppression du volet salarial du plan de la direction et de s’exprimer notamment sur la privation de l’application des AIP pendant 4 ans et sur les sauts d’index pendant 3 ans". Dans ce communiqué, les représentants des travailleurs déplorent également le silence observé jusqu'ici par ces deux acteurs du dossier.

La direction locale de NLMK Clabecq s'est elle aussi exprimée cet après-midi par voie de communiqué. Elle parle aussi de situation d'urgence et "appelle l’ensemble de ses travailleurs à soutenir la volonté commune de pérenniser le site de Clabecq". Elle indique également avoir été convoquée par le conseil d'administration de l'entreprise, pour lui faire un rapport détaillé de la situation, qui lui permettra de statuer sur l'avenir du site de Clabecq. Les directions des sites NLMK de La Louvière et de Manage, bloqués depuis cette semaine par des travailleurs de Clabecq, ont réclamé pour leur part la levée immédiate de ces blocages.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK