Clabecq-Ittre: le site d'NLMK est à l'arrêt depuis jeudi matin

Les syndicats en front commun dénoncent des pertes salariales importantes à la suite à une réorganisation du travail et un chômage économique imposé au vu de la conjoncture. Des pertes pouvant aller jusque 400 euros nets par mois.

Les représentants des travailleurs regrettent aussi l'arrivée en masse sur le site de firmes extérieures appelées par la direction pour assurer des travaux de maintenance. Ce que réfute la direction, qui dit regretter l'attitude des syndicats alors que les parties étaient autour de la table pour renégocier différents points. Une direction qui a envoyé les commandes vers son site danois afin de pouvoir satisfaire ses clients

Le mouvement est parti jeudi matin, de l’équipe de nuit. Il devrait se poursuivre jusqu’à lundi.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK