NLMK : 150 millions pour la Louvière, puis 36 millions espérés pour Ittre-Clabecq

NLMK: 150 millions pour la Louvière, puis 36 millions espérés pour Ittre-Clabecq
NLMK: 150 millions pour la Louvière, puis 36 millions espérés pour Ittre-Clabecq - © RTBF

C’est probablement le plus gros investissement de l’année en terre wallonne !
Le groupe russe NLMK et son partenaire financier wallon Sogepa investissent 150 millions d’euros sur le site de NLMK La Louvière. Un pactole destiné à moderniser le laminoir à chaud de La Louvière.


Cet investissement devrait être suivi d’un apport supplémentaire de 50 millions d’euros pour les trois sites belges du groupe sidérurgique. D’ici 2021, ce montant supplémentaire ira à la ligne à froid de La Louvière, à NLMK-Manage, mais aussi à Ittre-Clabecq (le site de NLMK-Clabecq étant situé sur le territoire de Ittre et non de Tubize).

 

36 millions pour Clabecq ?

Selon le bourgmestre d’Ittre, Christian Fayt, le site d’Ittre-Clabecq recevrait 36 millions d’euros… un chiffre qui n’a pas encore été confirmé par l’usine. "Mais c’est le chiffre qui nous a été donné", souligne le bourgmestre. "D’ici 2021, NLMK-Clabecq devrait finalement recevoir plus que ce qu’on avait espéré lors des négociations relatives à la restructuration ; nous allons peut-être avoir 36 millions d’euros, environ. Or, nous n’espérions que 18 millions lors des négociations. Il faut donc garder confiance pour l’avenir de NLMK-Clabecq et se retrousser les manches pour que le site puisse survivre. La commune aussi fait des efforts, puisqu’elle a supprimé (pour trois ans) une taxe concernant cette usine, à savoir la taxe sur la force motrice".

Prudence syndicale

Du côté des syndicats de NLMK-Clabecq, on rappelle que ces investissements avaient déjà été évoqués en marge de la restructuration. L’heure n’est pas à la surprise, mais à la prudence. "La direction du groupe a tenu ses promesses. Mais pour le site de Clabecq, nous attendons toujours des éclaircissements. Nous espérons voir rapidement la direction pour connaître le montant des investissements à Ittre", souligne Philippe Genin, permanent FGTB pour NLMK-Clabecq. "36 millions, c’est un montant qui me paraît plausible. Et je crois que d’autres financements suivront. A propos des travailleurs maintenus sur le site, je pense qu’ils devraient être rassurés".

Rappelons que la restructuration chez NLMK-Clabecq a tout de même entraîné la perte d’environ 200 emplois. 375 postes ont été maintenus, grâce aux négociations menées par la commune et par les syndicats. Toutefois, si la procédure Renault est terminée, pour les travailleurs licenciés, dont beaucoup sont en cellule de reconversion, la recherche d’emploi est loin d’être finie.

Quant au gros plan d’investissement dévoilé ce jeudi, il ne devrait pas générer de nouveaux emplois. Précisons enfin que les sites NLMK de Strasbourg et de Vérone profiteront aussi du plan global d’investissement du groupe russe.

Reportage chez NLMK La Louvière, dans notre 19h30 de ce jeudi 10 octobre:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK