Nivelles: Univercells a pour défi de rendre les vaccins moins chers

Bill Gates a donné deux ans aux patrons d'Univercells pour concevoir l'unité de production
Bill Gates a donné deux ans aux patrons d'Univercells pour concevoir l'unité de production - © S. Vandreck

Il y a deux ans, une entreprise wallonne de biotechnologie, Univercells, recevait un important financement de la prestigieuse Bill & Melinda Gates Foundation. Douze millions d'euros, auxquels s'en sont ajoutés quatre depuis, pour développer un nouveau concept d'unités de production de vaccins, afin de diminuer au maximum les coûts et de permettre à un maximum d'enfants dans le monde d'être vaccinés, contre la polio essentiellement. Le mécène avait donné à Univercells un délai de cinq ans pour mettre au point ce dispositif, mais a très vite réduit ce délai à deux ans seulement. "Tout simplement parce qu'il y avait urgence, explique José Castillo, CTO d'Univercells. Depuis six ans, l'Unicef reçoit moins de 50% des doses qu'elle voudrait acheter et, dans les cinq ans qui viennent, elle prévoit ne de pas recevoir plus de 40% de ces doses. Il y a donc une réelle pénurie et la fondation Gates a fait de l'augmentation de la production de vaccins contre la polio une mission prioritaire".

50 millions de doses par an

Les équipes d'Univercells ont donc mis les bouchées doubles pour concevoir sur leur site de Nivelles le produit final: une unité de production de vaccins qui n'occupe que quelques mètres carrés au sol et n'a besoin que de quelques opérateurs pour fonctionner. Avec quatre unités comme celle-là, il est possible de produire cinquante millions de doses de vaccin par an, 80% moins cher que les vaccins actuels. L'installation d'unité de production, elle, devrait coûter dix fois moins qu'une unité classique, grâce à une compression maximale de tous les éléments et substrats utilisés. L'idée étant de produire les vaccins dans de petites unités situées au plus près de là où se trouvent les besoins, essentiellement dans des pays émergents. Les premiers vaccins seront quant à eux produits et testés dès les prochaines semaines, dans une entreprise pharmaceutique des Pays-Bas avant la commercialisation proprement dite des unités. Le carnet de commandes d'Univercells se remplit d'ailleurs déjà pour cette année et l'année prochaine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK