Nivelles: neuf décès à la résidence "Nos Tayons", touchée par le coronavirus

La résidence qui dépend du CPAS nivellois doit déplorer le décès récent de neuf pensionnaires. Un chiffre qui interpelle quand on sait que la maison de repos est touchée depuis quelques jours par un foyer du variant indien et un autre du variant britannique du coronavirus.

"Ces personnes sont décédées à la maison de repos," explique Colette Delmotte, la présidente du CPAS. "Il s’agissait de personnes très âgées, donc très fragilisées et déjà en fin de vie. Leur état s’est dégradé rapidement. Nous compatissons avec leur famille et leur présentons nos condoléances. Mais depuis cinq jours nous n’avons plus de décès. Pour le moment, les résidents vont tous bien. Et nous contrôlons régulièrement tous leurs paramètres. Nous travaillons en collaboration avec l’AVIQ, avec l’hôpital de Nivelles, la directrice du service gériatrique et un médecin hygiéniste nous soutiennent et nous rassurent."

Les contaminations ralentissent

La résidence a procédé à de nouveaux tests sur les 158 personnes négatives le 3 juin, résidents et membres du personnel. Résultat : un seul nouveau cas au rez-de-chaussée, douze au premier étage. Ce qui a poussé la direction à encore mieux séparer physiquement les cas positifs, des cas négatifs, avec l’aide de la protection civile qui est intervenue ce week-end pour déménager certains résidents et désinfecter les lieux.

 

Sujet JT 07/06/2021:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK