Nivelles a désormais une des piscines publiques les plus modernes de Wallonie

C'est une des piscines publiques les plus modernes de Wallonie!

Après plus de 3 ans de rénovation, la piscine du parc de la Dodaine, à Nivelles, vient de rouvrir ses portes.

Lumineuse et dotée d'une cuve en inox de 50 m de long, cette piscine est équipée des technologies dernier cri. Elle dispose notamment d'un système de détection automatique de risque de noyade.

Détecteur de risque de noyade

"Ce système comprend une série de caméras installées au plafond de la piscine, mais aussi des caméras aquatiques placées dans le bassin", explique Dimitri Ballériaux, directeur de la maison des sports de Nivelles. "Ces caméras balayent toute la piscine. Elles scannent le bassin en 3D en temps réel, mais aussi sur un laps de temps permettant de détecter le comportement suspect d'un nageur. Un logiciel analyse les images. En cas d'anomalie, il déclenche une alarme. L'équipe de maîtres-nageurs est immédiatement prévenue et peut intervenir sur le champ pour sauver un nageur en détresse".    

Une piscine écologique

La concentration de chlore est réduite et couplée à un nouveau système d'épuration et d'économie de l'eau. "Il n'y a pas la moindre odeur de chlore; c'est un vrai plaisir", fait remarquer un nageur.

"C'est un tout nouveau système composé d'une cuve-tampon, avec un filtrage par micro-billes de verre", souligne Dimitri Ballériaux. "La qualité de l'eau est vraiment exceptionnelle". Une multitude de petits panneaux photovoltaïques de forme carrée produisent du courant. Installés sur la partie supérieure des grandes baies vitrées, ils servent aussi de stores évitant le rayonnement solaire direct.

Equipements hi-tech

Une eau à 28 degrés, un air ambiant à 32 degrés, de grandes baies vitrées, une acoustique anti-résonance, un éclairage led agréable, une cafétéria adaptée aux PMR,... à peine rouverte, la piscine a la cote. "La clarté de ce bassin est vraiment agréable", commente une nageuse.

Dans les vestiaires, l'ouverture des casiers s'effectue par code électronique. "Plus besoin de bracelet", souligne Dimitri Ballériaux. Le bâtiment est aussi adapté aux personnes à mobilité réduite. Selon le bourgmestre, Pierre Huart, la rénovation aura coûté 9 millions et demi d'euros, dont une bonne moitié assurée par un subside régional.

La piscine est rouverte au grand public depuis lundi. Elle accueillera bientôt les écoles primaires, puis secondaires, ainsi que plusieurs clubs de natation. Avec à la clé, des aquabikes, notamment. D'aucuns regrettent l'absence de toboggans. Mais la direction assure qu'ils seront installés à moyen terme.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK