Quelques centaines de manifestants d'extrême droite ont marché à Ninove

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis jeudi soir à Ninove pour une marche reliant la gare de Ninove à à l'hôtel de ville. Une manifestation organisée par l'extrême droite flamingante plaidant "pour la démocratie" à l'occasion du premier conseil communal. La police locale renforcée de la police fédérale était sur place. 


►►► À lire aussi: Sans le Vlaams Belang, le nouveau collège communal de Ninove a prêté serment


Des manifestants aux couleurs de la Flandre

Le cortège a démarré vers 18h30 depuis la gare de Ninove. Ils ont rallié l'hôtel de ville un quart d'heure plus tard. Le conseil communal d'installation du nouveau collège communal s'y déroule. Les manifestants contestent cette nouvelle coalition, qui a officiellement pris ses fonctions à 20h00.

Les manifestants ont déployé des drapeaux flamingants et scandé des slogans hostiles à la gauche. L'action était organisée par les organisations d'extrême-droite Schild & Vrienden et Voorpost. Le député Vlaams belang Philip Dewinter était également présent.

L'installation du nouveau collège communal jeudi met fin à l'incertitude engendrée par les élections communales du mois d'octobre. Forza Ninove, une liste emmenée par Guy D'Haeseleer qui siège au parlement flamand dans les rangs du Vlaams Belang, disposait de quinze sièges.

Il manquait à la formation d'extrême droite deux sièges pour atteindre la majorité absolue, l'Open Vld en comptant neuf et la liste Samen (CD&V, sp.a et Groen) sept. Ces deux dernières listes sont finalement parvenues à former une majorité, grâce au soutien de la tête de liste N-VA. Ce soutien a valu à Joost Arents son exclusion du parti nationaliste.

Pour contester la mise en place de cette nouvelle majorité, le leader de Schild & Vrienden Dries van Langenhove a cité la Wallonie en exemple. "Regardons chez nos amis wallons. Là bas, le plus grand parti siège automatiquement dans la majorité", a-t-il lancé. Le code wallon de la démocratie locale ne prévoit toutefois pas cette disposition. Il stipule que le candidat ayant reçu le plus grand nombre de voix de préférence sur la liste la plus forte de la majorité devient bourgmestre.

Des mesures de sécurité renforcées

Les autorités locales nouvellement installées ont très vite accepté cette marche au nom de la liberté d'expression. Cependant, elles se sont préparées à l'accueillir. Pour des raisons de sécurité, la séance du conseil communal n'était accessible qu'à un public de maximum 50 personnes.

Les forces de l'ordre étaient quant à elles en nombre ce jeudi soir tout au long du parcours. Des auto-pompes ont été dépêchées en cas de débordements. Le stationnement a aussi été interdit ce soir dans certaines rues et les commerces ninovois ont fermés leurs portes plus tôt.  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK