Coronavirus: ni messes, ni mariages, ni funérailles mais les églises restent ouvertes. Pour qui ?

Des églises qui restent ouvertes mais qui sont peu fréquentées par les fidèles
Des églises qui restent ouvertes mais qui sont peu fréquentées par les fidèles - © RTBF

Les cérémonies religieuses et les rassemblements ne sont plus organisés mais les lieux de culte restent accessibles en Belgique. Les églises par exemple peuvent restent ouvertes.

Qui passe la porte et comment ça se passe en cette période de pandémie ? C’est ce que nous avons voulu savoir en parcourant quelques églises montoises.

Porte close à la collégiale, nous arrivons trop tard, l’édifice n’ouvre que deux heures par jour faute de personnel disponible.

L’église Saint-Nicolas est ouverte mais l’édifice est vide. En parcourant les travées, nous observons que les troncs ont été laissés ouverts. "Pour faire comprendre qu’il n’y a rien à voler", explique le sacristain. Depuis le début du confinement, il y a eu plusieurs tentatives d’effraction…

Les lieux de cultes restent ouverts, pour la prière

Et les fidèles ? Quelques personnes viennent chaque jour, pour prier quelques minutes, mettre un cierge. "Une dizaine par jour environ", nous dit un membre de la fabrique d’église.

Par contre, un nouveau type de visiteurs a fait son apparition depuis une semaine. Des SDF et des personnes marginalisées tentés de venir de se retrouver à l’abri des regards.

Mais le respect de la distanciation, des règles sanitaires rend leur accueil difficile. "Quand je vois des gens qui crachent, qui boivent de la bière dans le porche de l’église, je leur demande gentiment de partir", explique le sacristain visiblement mal à l’aise de désigner comme un problème ceux qui sont chassés de partout.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Pourquoi garder ouverts ces lieux de culte ? Nous avons posé la question à Tommy Scholtès, porte-parole de la Conférence épiscopale. Il nous explique que dans la plupart des cas, tout se passe bien. Quelques rares personnes viennent prier en respectant bien les distances nécessaires. Alors que faire si les conditions sanitaires ne sont pas respectées ? "C’est possible que cela arrive et on prendra les dispositions qu’il faut mais en principe les lieux de cultes restent ouverts, pour la prière".

 

 

Jérusalem-Coronavirus: des moines franciscains prient devant l'église du Saint-Sépulcre, fermée

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK