Neufchâteau, Léglise: avis défavorable pour le montage de dix éoliennes

Avis défavorable pour le montage de dix éoliennes à Léglise et Neufchâteau
Avis défavorable pour le montage de dix éoliennes à Léglise et Neufchâteau - © Flickr-izamiga76

Les communes de Neufchâteau et de Léglise remettent un avis défavorable pour un parc de dix éoliennes à proximité de l'échangeur autoroutier E411/ E25 (à hauteur de Massul).

Dans un premier temps, Electrabel prévoyait douze éoliennes. Mais le projet a été revu à la baisse parce qu'une éolienne se situait en zone forestière.

La première procédure avait été suspendue et la deuxième enquête publique s'est clôturée le 12 janvier, en récoltant plus d'un millier de réclamations. Les deux collèges communaux ont donc suivi les citoyens. François Huberty, échevin de l'urbanisme à Neufchâteau, a présenté quelques-uns de leurs arguments :

"Il y a l'impact paysager, on se trouve dans un endroit où la vue est dégagée, et on implanterait des mastodontes, de 150 mètres de haut, à 450 mètres des habitations. Ensuite il y a les nuisances sonores, et enfin les fonds investis dans l'observatoire Centre-Ardenne. Les recherches pourraient être anéanties par les halos lumineux créés par les éoliennes."

Il est aussi question de la proximité du radar météorologique de Wideumont, l'impact visuel dans les villages, l'impact sur la faune ou encore la chute de la valeur des biens immobiliers.
La forte mobilisation citoyenne est notamment due à une nouvelle ASBL VECA créée pour l'occasion. VECA signifie Virage énergétique Centre-Ardenne. Elle se dit pour les énergies renouvelables mais contre le grand éolien. N'est-ce pas paradoxal ? Question posée à son président, Jean-Philippe Bodelet :

"Nous nous opposons à la manière dont est envisagée actuellement la transition énergétique, parce que nous estimons que le citoyen n'est pas respecté. On ne tient pas compte du sous spécifique local. Nous estimons que le grand éolien a sa place dans les zones plus venteuses. C'est-à-dire plus au nord du pays."

Pour le projet éolien, c'est à présent à l'Administration Wallonne de se prononcer.

Anne Lemaire

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK