Natagora gère deux nouvelles réserves naturelles à Perwez

Les zones désormais protégées constituent des haltes migratoires, voire un site de reproduction pour de nombreux oiseaux.
2 images
Les zones désormais protégées constituent des haltes migratoires, voire un site de reproduction pour de nombreux oiseaux. - © RTBF

L'association Natagora, qui possède plus de 4700 hectares de réserves naturelles en Wallonie et à Bruxelles, a présenté mardi deux nouvelles réserves qu'elle gérera à Perwez (Brabant wallon).

La mise sous réserve a été initiée par le Groupe d'action local (GAL) Culturalité en Hesbaye brabançonne, qui voudrait voir apparaitre une réserve naturelle dans chacune des sept communes de son territoire et s'est basé notamment sur une cartographie des zones humides effectuée par le contrat de rivière Dyle-Gette. Le GAL a ensuite joué le rôle de facilitateur auprès de la commune de Perwez.

La première réserve, baptisée "Pré du Duc" forme une bande de nature préservée entre le hameau de Ponceau et une plantation de peupliers le long de l'autoroute E411. Dans une vaste zone de monocultures, il s'agit d'une halte migratoire, voire également d'un site de reproduction pour de nombreux oiseaux. La partie la plus humide est bordée par le ruisseau de Thorembais et comprend une roselière tandis qu'un bois préservé abrite aussi des prunelliers et des groseilliers sauvages.

La seconde nouvelle réserve, "Aux sources de la Jette", est située de l'autre côté de l'autoroute et a été cédée par la commune de Perwez par bail emphytéotique. Les parcelles sont situées le long de l'Orneau et comportent des saules têtards sous lesquels se développent l'angélique et l'épiaire des bois. "Il s'agit de milieux prairiaux alluviaux qui forment un beau cordon de nature entre les cultures", indiquent les responsables de Natagora.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK