Namur: valorisation du potentiel touristique de la citadelle

Pourtant Namur et sa citadelle, font moins bien que la soeur jumelle dinantaise, en terme de fréquentation. Pour Arnaud Gavroy, il faut des moyens, et ces moyens arrivent :

"Le problème c'est qu'à Namur on n'a pas eu de grands ministres du patrimoine, nous apportant tout de suite l'argent sur un plateau d'or. Donc on doit se battre avec nos moyens. On le fait et c'est déjà payant, puisqu'on a des subsides pour le grand chantier Porte de Médiane, et pour les murailles.

Mais il en faut plus et il faut une convention cadre à long terme. Et je ne désespère pas de l'obtenir avec l'appui du collège communal et du bourgmestre."

Quant au motocross, il ne s'intègre pas dans le projet patrimonial de la citadelle. Arnaud Gavroy encore, précise qu'il s'agit d'un sport fric :

"Il faut rester sur une crédibilité patrimoniale et touristique, et pas en faire un champ de foire, ouvert à tout et n'importe quoi."

Les responsables du site ont donc présenté, hier lundi 8 avril, leur programme d'activités pour cette année. En bref, nous aurons le retour des célèbres médiévales pendant l'été, et le spectacle Mary Tudor, victime il y a deux ans d'un temps exécrable. Et une nouveauté : trois balades gourmandes avec de grands chefs namurois en cuisine, pour épater les papilles.
 

Sonia Boulanger, Christine Pinchart

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK