Namur: une semaine pour mieux faire connaître la médiation

Image prétexte
Image prétexte - © Flickr - alancleaver_2000

Pour éviter des procédures judiciaires longues et coûteuses, mieux vaut s'engager dans un processus de médiation. C'est le message que veulent faire passer, cette semaine, les médiateurs agréés par la justice.

Parmi les situations rencontrées souvent, les couples qui se séparent. En quelques séances de médiation, les ex-conjoints parviennent souvent à trouver un terrain d'entente.

Sébastien habite Vedrin près de Namur. Avec son ex-épouse, ils ont opté pour la garde alternée de leurs deux enfants. Une formule rendue possible via la médiation. Au départ c'est par le bouche à oreille que Sébastien et son ex-épouse ont choisi de s'adresser à un médiateur plutôt qu'un avocat : "On avait dans l’idée que aller chez un avocat c’était un petit peu ouvrir la guerre et dire qu’on n'allait plus se parler que par avocats interposés".

Le premier entretien a surtout servi à comprendre le parcours du couple. "C’était vraiment l’émotionnel, où est ce que vous en êtes ? Pourquoi est ce que vous en êtes arrivés là et puis alors, les séances d’après, c’était beaucoup plus pratique, il y a quand même une histoire d’argent, chacun venait avec ses extraits de compte".

Au total, quatres séances auront été nécessaire pour parvenir à un accord qui sera au final entériné par un juge et un notaire. Un accord où l'intérêt des enfants reste central. Car si tout peut se partager sur le plan matériel, l'éducation des enfants restera une responsabilité conjointe. "C’est dans cet objectif là que la médiation nous a donné une série de truc pour essayer de garder un lien par rapport à l’éducation des enfants. Par exemple un petit carnet de l’enfant que l’on s’échange d’une semaine à l’autre pour expliquer ce que l’ enfant a fait, bien pas bien, comment on a réagit etc…"

Pour Sébastien, le choix de la médiation a vraiment permis de traverser l'épreuve de la séparation sans trop de casse. Tout n'est pas terminé pour autant mais chacun a pu faire l'expérience d'un dialogue constructif.

La semaine de la médiation à Namur c'est jusqu'à ce samedi 2 avril. Au programme différentes conférences sur le sujet. Le menu complet est sur le site de l'association des juristes namurois www.ajn.be

Colette Jaspers avec Patrick Michalle

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK