Namur: un SDF qui refusait l'hébergement en abri de nuit a été retrouvé mort

Photo illustrative d'une personne vivant dans la rue en plein hiver.
Photo illustrative d'une personne vivant dans la rue en plein hiver. - © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT - AFP

La Ville de Namur nous apprend ce jeudi via un communiqué qu'un SDF est décédé dans la nuit de mardi à mercredi.

L'homme, la trentaine, avait installé sa tente dans les anciennes carrières de Lives. Il était suivi par les services d'aide sociale de la Ville. Une aide lui avait d'ailleurs été proposée la veille de son décès, sans succès: il aurait refusé de rejoindre l'abri de nuit.

"Les citoyens restent bien entendu libres de leurs choix, même hélas lorsque cela peut les mettre en danger ; cependant, légalement, nul ne peut être contraint d’accepter l’aide sociale. Dans le cas d’espèce, ce SDF a toujours refusé d’être hébergé dans les structures disponibles pour éviter de dormir dans le froid. Même si ce fut son choix, de tels événements ne laissent évidemment pas indifférents", a commenté la Ville.

Et les autorités de pointer "les risques liés aux formes extrêmes de précarité, ainsi que la nécessité de poursuivre et développer plus encore les actions qui permettront de réduire au maximum les situations où des concitoyens risquent de perdre la vie prématurément."

A Namur, le dispositif d'urgence sociale est renforcé durant le plan Hiver, de même que l'accueil de nuit dont la capacité est accrue durant les mois critiques.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK