Namur : un pas de plus pour le ravel urbain vers Jambes

Plus facile de monter par la rampe.
5 images
Plus facile de monter par la rampe. - © Tous droits réservés

Ce n’est qu’une rampe d’accès qui est inaugurée aujourd’hui. Mais c’est aussi un maillon d’une chaîne qui va transformer le quotidien des cyclistes namurois. Depuis ce vendredi, une rampe d’accès permet de descendre ou monter sur le pont du Luxembourg côté Jambes. Jusqu’hier encore, les cyclistes devaient descendre de vélo et porter leur engin dans un escalier vertigineux.

Mais le plus important est à venir. Avant la fin octobre un autre tronçon sera inauguré pour passer en site propre sous la place Léopold. L’objectif c’est de relier les gares de Namur et de Jambes sans jamais croiser une voiture. Mais pour y parvenir, il faudra encore quelques années. Prenez le carrefour avec l’Avenue Albert 1e, par exemple. Le carrefour qui mène vers le CHR. Pour l’instant, les cyclistes doivent mettre pied à terre et traverser trois passages piétons. C’est presque de l’incitation à rouler hors des pistes cyclables. Dans un an, une passerelle permettra aux deux roues de passer au-dessus du carrefour en longeant toujours la voie ferrée. La passerelle sera accrochée en hauteur au bâtiment des archives de l’Etat avant de replonger sous la place Léopold.

De l’autre côté de la Meuse, cette "voie urbaine cyclable" s’arrête pour le moment à la sortie du pont du Luxembourg. Mais dans quelques années (hé oui c’est le genre de travaux qui prend du temps), les cyclistes pourront continuer le long du chemin de fer jusqu’à la gare de Jambes. Et même encore plus tard, une connexion sera possible pour rejoindre le ravel vers Dinant.

Ultime objectif, relier le ravel qui d’Hoegaarden à celui de la Meuse sans passer par le centre-ville et le grognon.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK