Namur: suivez en direct la destruction de la tour de Vedrin ce jeudi midi

Tous les Namurois la connaissent, ceux qui empruntent les autoroutes E42 ou E411 aussi. Beaucoup l'appellent encore la tour "Belgacom" de l'ancien  nom de la société Proximus. Une tour de béton de 171 mètres de haut, ancrée à plus de 20 mètres de profondeur. Elle fut construite en 1995 et a servit successivement au réseau de téléphonie fixe de Belgacom, de relais hertzien entre Bruxelles, Liège et Luxembourg et, enfin, de support d'antennes pour le réseau mobile de Proximus. Mais c'est surtout pour le réseau hertzien qu'elle fut érigée. Et pour que les faisceaux passent, il ne fallait pas d'obstacles entre le récepteurs et l'émetteurs, voilà qui explique la hauteur de l'édifice.

  • La démolition de la tour de Vedrin en direct sur la RTBF à partir de 11h50:

Mais aujourd'hui la tour est obsolète, les faisceaux hertziens faisant place aux fibres optiques. Et puis le béton se désagrège progressivement, la stabilité risque à terme de poser problème. Alors la société a décidé de la démolir. Elle la remplacera par un pylône de 48 mètres de haut afin d'assurer la 2,3 et 4G dans la zone.

C'est l'entreprise Wanty qui est chargée de la démolition. La technique choisie est le dynamitage. 20 kilos de bâtons de dynamites seront disposés au pied et à mi-hauteur de la tour afin de la faire se plier sur elle-même et limiter la zone de chute. Les 20.000 tonnes de béton et autres matériaux seront alors triés et évacués. On aurait pu la démonter de façon classique mais la zone est venteuse et le déploiement de grues aurait été risqué. La zone est dégagée et les premières habitations éloignées. Bien que cette technique soit rarement utilisée chez nous, elle est la plus appropriée dans ce cas selon les experts de chez Wanty.

Jeudi, il y aura du monde pour assister au spectacle. L'accès à la zone sera limité. La police patrouillera afin d'éviter que les automobilistes curieux ne s'arrêtent n'importe où. Alors autant prévoir et chercher un endroit à bonne distance, assez tôt dans la matinée. Décompte avant explosion à midi pile.