Namur: piquet de grève chez Sagrex à Beez, la carrière à l'arrêt

Plus aucune marchandise n'entre ou ne sort de la carrière de Beez
Plus aucune marchandise n'entre ou ne sort de la carrière de Beez - © RTBF

C'est le blocage total à la carrière calcaire de Beez. Depuis jeudi, les 35 ouvriers de l’entreprise Sagrex ont débrayés. L’usine est à l’arrêt. Plus aucune marchandise n’entre ou ne sort du site namurois.

Un climat de travail, devenu insoutenable pour les travailleurs, est à l’origine de ce mouvement de grève. " Les travailleurs estiment ne pas être respectés par la direction locale. Parfois elle ne salue pas les hommes. Elle donne des consignes de manière très agressive. Les travailleurs ont donc estimé qu’ils ne se trouvaient plus dans un cadre de travail serein ", explique Arnaud Levêque, permanent FGTB.

Grève "au finish"

Ce ras-le-bol général a donné lieu à la formulation de deux revendications. Toutes deux concernent le pouvoir d’achat. D’une part, les travailleurs réclament une hausse immédiate des chèques repas. D’autre part, ils exigent une amélioration de leur assurance maladie, notamment en ce qui concerne les frais ambulatoires. Deux demandes pour lesquelles, " la direction n’est prête à faire aucune ouverture ", selon Arnaud Levêque.

Le piquet de grève devrait reprendre dès lundi 6 heures et durer jusqu’à ce que la direction locale de l’entreprise Sagrex se montre prête à entamer des négociations.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK