Une nouvelle réglementation pour les terrasses de Namur

Le but, c'est de clarifier les règles d'occupation des espaces publics et de simplifier les contrôles. Désormais il faudra laisser 2 mètres 50 de passage libre au centre des piétonniers. En fonction de l'espace restant, chaque établissement se verra attribuer un certain nombre de chaises autorisées. Une par mètre carré.

Cette autorisation devra être affichée sur la façade. "Avant on n'affichait pas le nombre de mètres carrés autorisés", explique l'échevin du commerce de Namur, Luc Gennart. "Désormais il sera affiché en vitrine, donc tout le monde pourra vérifier, il y aura un contrôle social entre les exploitants. Et les contrôleurs pourront vérifier en comptant le nombre de chaises".

L'ensemble du piétonnier est concerné

La ville a déjà "cadastré" deux rues du centre ville, la rue de la Halle et celle des Fripiers. Très étroites, elles sont parmi les plus problématiques en matières de terrasses. A terme ces règles s'appliqueront à l'ensemble des rues piétonnes.

La place du Marché aux Légumes va aussi changer de visage. Une zone d'accès sera dégagée autour de la fontaine. La ville veut aussi s'assurer que les terrasses n'occupent pas l'entièreté de la voirie. Le but c'est de permettre aux promeneurs de faire le tour de la place, ce qui est parfois difficile en période d'affluence. Là aussi, la règle d'une chaise par mètre carré sera d'application ce qui fait grincer quelques dents chez les cafetiers qui devront réduire le nombre de places sur la terrasse centrale.

Ce nouveau règlement sera d'application pour les terrasses saisonnières du premier mars au 31 octobre 2015. La ville compte sur ses policiers et des agents constatateurs pour vérifier que le nombre de chaises correspond bien à l'autorisation affichée en vitrine.

Serge Otthiers

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK