Namur: nouveaux échanges musclés autour du Parc Léopold

Le bourgmestre cdH Maxime Prévot.
Le bourgmestre cdH Maxime Prévot. - © BRUNO FAHY - BELGA

Nouveau clash entre opposition et majorité à propos notamment des questions qui seront posées aux Namurois. La date de cette consultation n'a pas encore été fixée, mais on a désormais quelques précisions sur l'organisation pratique. On sait par exemple que les bureaux de vote seront répartis sur 33 implantations.

Et c'est Anne Barzin, l'échevine déléguée aux compétences mayorales, qui a pris la parole pour expliquer quelques modalités pratiques. "Ce que nous avons voulu au niveau du collège, c’est d’organiser des bureaux de vote dans autant de lieux, de sections, que pour une élection classique. Par après, on a examiné la question du nombre de bureaux dans ces différentes sections…"

Et pour cela, la majorité s'est basée sur la participation de la consultation de 1996 sur le projet Botha. Elle était de 54%. Il y aura donc moins de bureaux que pour une élection classique mais tout le monde pourra voter. "Il y aura autant de bulletins que de citoyens pouvant voter, soit environ 90 000. On ne devrait donc pas se retrouver à court de bulletins."

Une organisation critiquée par l'opposition. Le conseiller PS Antoine Piret a aussi demandé avec insistance au bourgmestre Maxime Prévot si la Ville envisageait de faire machine arrière en fonction du résultat de la consultation. "Oui ou non, le projet sera-t-il revu selon les résultats ?"

La réponse du bourgmestre, quelque peu excédé : "Je ne vais quand même pas vous répondre en postulant les résultats d’une consultation qui n’a même pas encore été organisée, quand même !"

Et dont on ne sait toujours pas "quand" elle sera organisée, ce jeudi aucune date n'a été précisée.

Serge Otthiers

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK