Namur: les tracteurs dans la ville pour le rejet du CETA

La fédération unie des groupements d'éleveurs et d'agriculteurs (Fugea) exhortera vendredi matin à Namur, avec tracteurs, les parlementaires wallons à rejeter l'accord de libre-échange conclu entre l'Union européenne et le Canada (CETA), a-t-elle annoncé jeudi.

Dès 9h, la FUGEA a prévu un rassemblement sur le site du Grognon, à deux pas du Parlement wallon.

Le secteur de l'agriculture belge inquiet

La fédération d'agriculteurs voit dans le Ceta "du sur-mesure pour les fermes industrielles" alors que, selon la FUGEA, la superficie moyenne des fermes au Canada est de 320 ha contre un peu moins de 56 ha en Wallonie. "Le traité prévoit de faire tomber les droits de douane et d'importer chez nous 80.000 tonnes de porc et 50.000 tonnes de bœuf", s'inquiète encore la Fugea, qui entend "ne pas laisser passer un traité qui tuera" l'élevage et les cultures en Wallonie.

Les dirigeants européens et canadiens ont rendez-vous à Bruxelles le 27 octobre pour ratifier le CETA mais tant le ministre-président Paul Magnette que son homologue de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, refusent de déléguer les pleins pouvoirs au Fédéral pour signer le traité.

Le Parlement de Wallonie doit adopter ce vendredi une nouvelle résolution pour refuser les pleins pouvoirs au gouvernement fédéral pour signer le CETA.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK