Namur: le nombre de dialyses explose

RTBF
RTBF - © RTBF

En cas d'insuffisance rénale chronique, on recourt à une dialyse. En province de Namur les chiffres explosent. Au CHR de Namur, par exemple, le nombre de dialyses a doublé depuis 2003, passant de 6000 à 12 000 par an.

Du coup, l'hôpital  se décentralise, en proposant des traitements aussi à Gembloux. Le nouveau bâtiment de cette antenne gembloutoise a été inauguré hier.

24 patients pourront venir y faire leur auto-dialyse trois fois par semaine dans une atmosphère fort différente que celle de l'hôpital. Ne cherchez pas les longs couloirs, les odeurs d'éther ou les médecins qui courent partout, pourtant c'est bien une extension du CHR de Namur qui vient d'être inaugurée.  Précisément un centre d'autodialyse où les patients souffrant d'insuffisance rénale chronique viennent s'asseoir dans un fauteuil pour une autodialyse ... à réaliser de manière autonome!  A part la piqûre pour mettre le cathéter, il va tout gérer seul. Avantage : moins de déplacements à faire et une ambiance loin de celle de l'hôpital.

Des murs couleur pastel, des meubles en bois, des décorations et surtout pas de médecin, seule une infirmière est présente en cas de besoin.

Mais attention, le système n'est adapté qu'à une poignée de patients. Ceux qui sont autonomes et pas trop gravement malades, pour les autres, il faut toujours passer pas la case hôpital.

Le CHR de Namur mise vraiment sur ces antennes décentrées d'autodialyse, puisque à côté de ses implantations à Namur et à Gembloux, un troisième site verra le jour à Andenne d'ici quelques mois et un projet d'implantation existe aussi à Ciney.

 

B. Schmitz

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK