Namur: le nombre d'habitants stagne mais la demande pour de nouveaux logements augmente. Un paradoxe qui s'explique

Selon les statistiques officielles, le nombre de Namurois plafonne à 110.000 habitants depuis 2012. Mais en 2018, la Ville a encore accordé 500 nouveaux permis pour des maisons et des appartements.
Selon les statistiques officielles, le nombre de Namurois plafonne à 110.000 habitants depuis 2012. Mais en 2018, la Ville a encore accordé 500 nouveaux permis pour des maisons et des appartements. - © Flickr - annachang

Selon les statistiques officielles, le nombre de Namurois plafonne à 110.000 habitants depuis 2012. Mais l'année dernière, la Ville a encore accordé 500 nouveaux permis pour des maisons et des appartements. Et c'est une tendance qui se confirme année après année.

Selon l'échevine de l'Urbanisme, Stéphanie Scailquin, des facteurs familiaux seraient à l'œuvre. "Malheureusement, je dirais, les couples se séparent de plus en plus. Et Monsieur et Madame souhaitent rester sur Namur. Conséquence : d'un seul logement, il en faut désormais deux. On a aussi les personnes âgées qui quittent leur maison pour habiter par exemple un appartement. Ou bien les familles dont les grands enfants quittent leurs parents et partent s'installer en ville. Soit en faisant construire, ou en investissant une maison ou un appartement."

Il y a malgré tout aussi des nouveaux Namurois, qui font construire à Malonne, à Wépion, à Flawinne, à Dave ou à Naninne, sans doute à la recherche d'un cadre de vie rural, mais près de la ville. Cela représente une cinquantaine de foyers supplémentaires en 2018. Pas de quoi faire exploser la démographie namuroise.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK