Namur: le logiciel du service 100 interpelle

Un logiciel qui interpelle
Un logiciel qui interpelle - © RTBF - Sébastien Remacle

Une petite polémique concerne le service d’urgence 100 à Namur. Le dispatching couvre aussi une partie du Brabant Wallon. Depuis quelques temps l’opérateur qui répond au téléphone doit se baser sur un logiciel informatique pour envoyer les équipes en cas d’accident. Problème : comme pour les GPS, l’option proposée n’est pas toujours la plus rapide.

On a vécu le cas il y a quelques jours dans la région de Philippeville. Le service 100 voulait envoyer les pompiers d’une caserne en intervention, alors qu’une autre caserne pouvait arriver plus vite sur place et gagner quelques précieuses minutes.

Les hommes de terrain ne comprennent pas toujours les choix opérés par le logiciel et retransmis par le préposé. Le lieutenant Doppagne, adjoint responsable du service 100 à Namur rappelle que derrière le logiciel se trouvent des êtres humains et donc une capacité de réflexion : "Quand le logiciel leur propose quelque chose qui leur semble aberrant, ils doivent se poser la question à savoir pourquoi ? et c’est 90 fois sur 100, le cas. Les erreurs que le logiciel commet sont des erreurs de quelques centaines de mètres maximum. Malheureusement je pense que certaines personnes ergotent sur des portions de territoire de 50 mètres ou de 100 mètres, ça n’a vraiment pas de sens pratique".

Espérons que la sécurité du citoyen n'en sera pas la première victime.

Colette Jaspers avec Sonia Boulanger

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK