Namur : la Ville cherche 20 citoyens pour élaborer sa stratégie climatique

Un panel de 20 citoyens namurois sera prochainement mis en place dans le cadre de la lutte contre le dérèglement climatique, a annoncé la Ville de Namur. Ce panel citoyen contribuera à l’élaboration du nouveau Plan Air Climat Énergie 2030 (PACE2030) et sera chargé d'adresser des recommandations à l’administration et au Collège communal. Les 20 membres du panel seront désignés lors d’un tirage au sort fin octobre.

Diversité namuroise

Si le résultat du tirage devait manquer de représentativité, des modifications pourraient y être apportées, l’objectif étant de refléter autant que possible la diversité au sein de la population namuroise : "On espère ne pas avoir que des ingénieurs retraités qui ont du temps et déjà beaucoup de connaissances !" explique Dimitri Phukan, le secrétaire-général de l’asbl EcoConso chargée d’animer ce panel, "Si, par exemple, on n’a pas dans le panel un commerçant qui va venir exposer sa réalité et qui va pouvoir proposer des mesures un peu différentes de celles auxquelles on s’attend, alors on risque de passer à côté du sujet. On va aussi essayer de ne pas avoir que des gens du centre-ville mais aussi des habitants des villages environnants".

Une fois le panel mis en place, les 20 citoyens épaulés par des experts participeront alors à neuf ateliers couvrant des thématiques comme l’alimentation, la mobilité ou encore l’efficacité énergétique et devront formuler leurs propositions pour l’été 2022.

Intelligence collective

Si rien ne contraindra formellement les autorités à s’y plier, celles-ci s’engagent à examiner chacune des recommandations qui émaneront du panel citoyen et à les intégrer, autant que le permettront les finances communales, dans le futur Plan Air Climat Énergie 2030 (PACE2030).

"C’est véritablement un outil qui va permettre de faire appel à l’intelligence collective citoyenne" se réjouit Charlotte Mouget, échevine en charge de la Transition écologique (Ecolo), " On aurait pu évidemment tout décider avec nos techniciens au sein de l’administration, mais alors ça n’a pas de sens ! En fait, ce sont les citoyens qui connaissent le terrain, c’est comme ça qu’on peut obtenir les meilleurs résultats. C’est une démarche participative qui va rencontrer les gens là où ils sont, et qui va faire remonter ces idées qui viennent du terrain et du quotidien de chacun".

Les citoyens intéressés ont jusqu’au 15 octobre pour introduire leur candidature. Toutes les informations pratiques se trouvent sur le site www.namur.be/panelcitoyen.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK