Namur: la tortue de Jan Fabre pour attirer les touristes chinois

La tortue de Jan Fabre pour attirer les touristes chinois
La tortue de Jan Fabre pour attirer les touristes chinois - © Province de Namur

Elle trône en "une" de la nouvelle brochure touristique destinée à vendre la province de Namur en Chine... La tortue de Jan Fabre est devenue, en quelques mois, une des attractions les plus visitées de Namur. Elle incarnera désormais l'image de marque censée attirer les touristes chinois sur la Citadelle de Namur. L'animal est, paraît-il, particulièrement vénéré en Chine. Symbole de force et de sérénité, la tortue pourrait devenir la star des réseaux sociaux grâce aux Chinois, friands de selfies, qui visiteront Namur et sa Citadelle. C'est tout cas ce qu'espère la Province de Namur qui vient d'éditer cette brochure (et d'autres outils de promotion) afin de séduire les tours opérateurs chinois.

99% de chances que la tortue reste à Namur

Encore faut-il que la tortue reste dans la capitale wallonne... Au dernier décompte, la souscription publique en vue d'acquérir l'œuvre de Jan Fabre a modestement permis de récolter un peu plus de 9000 euros. Alors qu'il en faudrait 150 000 pour compléter l'argent déjà mis sur la table par les pouvoirs publics (100 000 euros financés par la ville, 200 000 par le gouvernement wallon et 50 000 par la Fondation Roi Baudouin). Mais la Province est sûre de son coup. Invité de midi, ce mercredi, par MAtélé et Vivacité Namur, le député provincial Jean-Marc Van Espen a été catégorique : "Soyez rassuré, je suis à 99% certain que la tortue restera à Namur, à l'endroit où elle est." "Des entreprises privées se sont montrées très intéressées", a ajouté le député qui n'a pas voulu dévoiler davantage son jeu (vidéo à voir ci-dessous).

50 000 à 100 000 Chinois par an vont débarquer à Liège

Et encore faut-il que les Chinois arrivent dans la capitale wallonne... L'objectif de la nouvelle stratégie touristique de la province, c'est de capter une partie de ceux-ci qui atterrissent à l'aéroport de Liège chaque semaine. 3 avions hebdomadaires aujourd'hui, le double demain (100 000 par an). "Avant qu'ils ne visitent le reste de l'Europe, nous voulons inviter les touristes chinois à passer quelques heures à Dinant ou à Namur", explique le député provincial. "La brochure (avec la tortue en couverture) est un outil. Mais nous allons aussi investir les réseaux sociaux chinois, en invitant une blogueuse influente à visiter la province de Namur, et à raconter en images son expérience sur la toile. Nous espérons ainsi inciter une partie des touristes chinois à faire une halte chez nous."       

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK