E411 à Namur: la sortie 14 va subir un lifting

Les travaux ont pour but de fluidifier le trafic aux heures de pointe.
Les travaux ont pour but de fluidifier le trafic aux heures de pointe. - © Plan fourni par la DGO des Routes et Bâtiments de Wallonie

Du changement pour les automobilistes qui arrivent à Namur par l'E411. La sortie 14, à Bouge, va subir un lifting. Les travaux d'aménagement du rond-point vont démarrer ce vendredi. Objectif: réduire les files qui remontent parfois sur l'autoroute.

Le changement principal concerne les voitures venant de Bruxelles et qui sortent de l'autoroute à la sortie 14. Elles auront priorité en arrivant sur le rond-point, du moins sur une bande. " S’ils restent sur la bande de droite, déclare Régis Desalle (porte-parole de la direction des routes de Wallonie), ils iront directement sur la route de Hannut et pourront descendre directement sur Namur. "

Une glissière de sécurité sera installée dans le rond-point. Un dispositif qui devrait soulager les files qui, aux heures de pointe, remontent parfois jusqu'à l'autoroute. " C’est une demande de la ville de Namur pour fluidifier le trafic. Car on a constaté sur la E411, du fait que les automobilistes devaient céder la priorité au rond-point, cela créait des ralentissements. Il faut donc fluidifier cet axe, qui est l’une des principales entrées de la ville. "

Les conducteurs venant de Boninne, sur la route de Hannut, ne devront pas - eux non plus - céder le passage, puisque le rond-point, sera fermé à cet endroit. Ce qui aura aussi des conséquences pour les conducteurs qui sortent de Namur. " Les personnes qui venaient de Namur et qui souhaitaient tourner vers la rue Hébar plutôt que de faire les ¾ du rond-point, devront continuer jusqu’au rond-point de l’autre côté de l’autoroute et revenir sur le premier rond-point. "

Ces aménagements seront provisoires. Cette expérience doit être évaluée au début de l'année prochaine.

Les travaux ont démarré ce vendredi matin à 9h00 et devraient durer un seul jour.  

Serge Otthiers

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK