La semaine Harry Potter à Namur a rassemblé 1200 apprentis sorciers: pari réussi... même un peu trop !

Au total, plus de 1200 jeunes - et moins jeunes - se sont prêtés au jeu durant la semaine. Pari réussi, donc !
2 images
Au total, plus de 1200 jeunes - et moins jeunes - se sont prêtés au jeu durant la semaine. Pari réussi, donc ! - © RTBF

Vous avez peut-être croisé quelques sorciers dans les rues de Namur cette semaine. Et c’est tout à fait normal ! Cape sur le dos, baguette magiques et cicatrice sur le front, Harry Potter était mis à l’honneur.

A l’origine de cette semaine à thème, on retrouve six jeunes passionnés. "On tient une page Facebook qui s’appelle : Poudlard, plus qu’une maison. Et on est très en lien avec notre communauté. Donc, on a fait un appel, comme une boite à idées, sur ce que les gens avaient envie de voir, sur la page et en dehors de la page. Et on nous a proposé tout simplement de faire des événements", explique Jessy Bastien, l’un des fondateurs de la page.

Les six fans ont alors accepté le défi. Ils ont décidé se lancer dans l’aventure en liant une collaboration avec le 3D Café de Namur. Durant la semaine, différentes activités en lien avec la saga ont été organisées. Un cours de potions, un apprentissage du Quidditch, une chasse aux Horcruxes...

Un pari réussi

Au total, plus de 1200 personnes différentes se sont prêtées au jeu durant la semaine. Et les organisateurs sont ravis. "On n’a que des retours positifs sur notre page. Les gens sont agréablement surpris, parce qu’on est tout simplement des amateurs à la base. On fait ça juste par passion. On nous a bien signalé que les activités étaient bien organisées. Tant pour les néophytes que pour les personnes qui sont vraiment fan d’Harry Potter", ajoute l'organisateur.

Au vu du succès de cette première édition, de nouvelles activités sont prévues. Mais pas de deuxième semaine à thème. Pour Jessy Bastien, la demande était tellement importante que le café 3D n’a pas suffi. Il faut donc voir plus grand. "Pour la chasse aux Horcruxes par exemple, on n'avait pas loin de 10.000 inscriptions en quelques heures. Donc, on a fait beaucoup de déçus. Du coup, on repartira sur une deuxième édition. Mais différemment, avec des activités plus isolées."

Archive : JT 16/09/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK