Namur: l'Enjambée ne sera que partiellement accessible pour le printemps 2020

C’est le chantier maudit des Namurois. Nous voilà en 2020 et l’Enjambée se fait toujours attendre, elle qui devait être mise en service il y a un an et demi. Cette passerelle cyclo piétonne qui relie Jambes à Namur, devrait être définitivement achevée pour la fin de cette nouvelle année.

Le SPW avait pourtant annoncé un possible "miracle de Noël"… qui n’a pas eu lieu !

Une ouverture partielle annoncée pour le printemps

C’est la nouvelle estimation du Service public de Wallonie : "On espère un accès partiel pour le printemps", avance Christophe Blerot, le porte-parole du SPW. Les essais de masses ont été effectués avec succès. La structure est donc parfaitement solide mais il y a encore pas mal d’étapes à franchir avant d’autoriser le passage des namurois.

"Les garde-corps doivent être finalisés avec la pose d’un filet et d’une main courante en bois. Nous devons encore poser des goulottes pour les vélos sur les escaliers tout comme des bancs", détaille le porte-parole de l’administration wallonne.

Pourquoi encore un si long délai ?

Car l’aménagement du site côté Jambes, réclame des conditions climatiques plus sûres : "L’aménagement de la place, la pose des gradins, les revêtements en béton doivent attendre une météo optimale pour permettre l’accès à l’ouvrage d’art", explique Christoiphe Blerot.

Pour l’ouverture totale et définitive de l’Enjambée, il faudra sans doute encore patienter un peu moins d’un an et la fin du chantier de la confluence.

2020 devrait d’ailleurs marquer la fin de plusieurs gros chantiers namurois : le grognon mais aussi le Grand Manège ainsi que la mise en service du téléphérique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK