Namur : désormais, il faudra respecter des règles strictes pour nourrir les chats errants

Ceux qui veulent nourrir les chats auront besoin d'une carte délivrée par la ville de Namur
2 images
Ceux qui veulent nourrir les chats auront besoin d'une carte délivrée par la ville de Namur - © Tous droits réservés

La ville de Namur continue son plan d’actions pour lutter contre la prolifération de chats errants. Depuis 2007, 1.810 chats ont été stérilisés ou castrés. Seulement voilà, malgré ces stérilisations, le nourrissage de ces chats favorise les conditions nécessaires à leur reproduction. La ville vient donc d’établir un règlement strict pour encadrer cette pratique.

Si vous avez l’habitude de nourrir les chats errants, sachez que dorénavant, il vous faudra une autorisation de la Ville. Cette dernière vous délivrera une carte de nourrissage, en échange de votre signature de la Charte.

Le nourrisseur s’engage alors à respecter une liste de contraintes :

1. Donner de la nourriture adaptée

  • Nourrir avec des aliments facilement consommables et adaptés aux chats afin d’écarter tout danger pour eux (éviter les restes de repas, les carcasses, les os, les arêtes, les abats crus, etc.)
  • Utiliser, lorsque la température excède les 20°C, de la nourriture sèche de type croquettes.

2. Garder le site de nourrissage propre

  • Déposer la nourriture adaptée dans des récipients appropriés et non directement au sol.
  • Ramasser toute la nourriture non consommée après le nourrissage (excepté les gamelles d’eau).
  • Reprendre les récipients après usage et les nettoyer.
  • Nettoyer le lieu de nourrissage.

3. Nourrir les chats à heures fixes (pour les habituer à manger à un moment précis de la journée)

4. Respecter le voisinage en protégeant le site de toute nuisance sonore ou visuelle

5. Informer et demander au service Éco-conseil la stérilisation/castration de tout nouvel animal errant sur le site

Si ces règles ne sont pas respectées, "l’intéressé se verra retirer sa carte symbolisant l’autorisation de nourrissage et le droit d’y procéder", précise la ville.

Pourquoi continuer à nourrir les chats errants ?

Si le nourrissage peut continuer, c’est aussi parce qu’il peut avoir des conséquences positives. Selon la ville de Namur, dans son communiqué, il permet de maintenir ces animaux en meilleure santé, et donc réduit le risque sanitaire. La nouvelle carte de nourrissage permettra de localiser les populations de chats errants, et donc leur capture pour leur stérilisation.

"Toute personne désireuse d’obtenir sa carte de nourrissage en fait la demande auprès du Service Eco-Conseil (par mail ou par téléphone) ou en téléchargeant les documents depuis le site internet de la Ville", précise la Ville.

Pour ceux qui nourrissent les chats sans carte officielle, ils risquent jusqu’à 250 euros d’amende. Et pour ceux qui détiennent la carte, mais ne respectent pas la charte, ils se verront confisquer ce document.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK