Namur consacre 330.000 euros à des projets citoyens

Un échevinat de la Participation a été créé à Namur. Dirigé par Patricia Grandchamps (Ecolo), il donne aujourd'hui naissance à une "cellule participation"
Un échevinat de la Participation a été créé à Namur. Dirigé par Patricia Grandchamps (Ecolo), il donne aujourd'hui naissance à une "cellule participation" - © MAXIME ASSELBERGHS - BELGA

La Ville de Namur a présenté vendredi son plan de politique participative pour la législature en cours. Quelque 330.000 euros seront notamment consacrés à des projets d’initiative citoyenne.

La mise en place d’une dynamique participative est la priorité du programme stratégique transversal 2019-2024 de la commune. Elle doit permettre d’amener "une plus grande transparence et une meilleure appropriation des projets locaux".

Un échevinat de la Participation a été créé en ce sens. Dirigé par Patricia Grandchamps (Ecolo), il donne aujourd’hui naissance à une "cellule participation", qui va accueillir un(e) chef(fe) de projet. Ses locaux seront situés rue de Fer et accessibles au public. Des outils seront également déployés sur le web.

Dès cette année, 330.000 euros par an seront affectés à la réalisation de différents projets d’initiative citoyenne. Un facilitateur vient d’être désigné par le collège communal afin de pouvoir lancer l’appel à projets en mars. Ceux-ci doivent concerner la transition écologique, l’amélioration du cadre de vie ou la cohésion sociale dans un quartier.

Parallèlement, les autorités souhaitent renforcer leur collaboration avec les comités de quartier, le service de cohésion sociale, la police locale et d’autres collectifs. Un conseil agroalimentaire namurois est également en cours de création.

Tous les échevinats et services de l’administration seront impliqués dans le processus afin d’agir de manière transversale, a encore précisé la Ville de Namur.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK