Namur : Besix Red présente le nouveau quartier commercial du Square Léopold

A la place du Square Léopold, le promoteur Besix Red veut construire cet important complexe comprenant 18.000 m2 de commerces, 10.600 m2 de logements et 10.000 m2 de bureaux.
A la place du Square Léopold, le promoteur Besix Red veut construire cet important complexe comprenant 18.000 m2 de commerces, 10.600 m2 de logements et 10.000 m2 de bureaux. - © Agence Viguier

Le promoteur Besix Red a dévoilé ce jeudi les nouveaux plans de son projet de quartier commercial du Square Léopold. Le projet s’est affiné depuis la dernière présentation en juin 2019. Il prévoit toujours de mélanger plusieurs fonctions : le commerce, l’horeca, l’habitat, le loisir et le travail. Mais il y aura un peu moins de surfaces commerciales qu’annoncé (18.000 m2 au lieu de 20.000), un peu moins de logements (10.600 m2 au lieu de 12.000) et un peu plus de bureaux (10.000 m2 au lieu de 8.000).

Le gabarit des deux bâtiments le long de la rue de la Gare et de la rue Borgnet a été légèrement revu à la baisse, pour mieux correspondre à la hauteur des maisons du quartier. Par contre, la hauteur du plus gros bâtiment (environ 35 mètres), celui situé le long des voies de chemin de fer, n’a pas été réduite. Autre changement : le parking en sous-sol comprendra 900 places au lieu des 1.100 prévues initialement.

Un centre commercial ou un quartier ?

Les commerces seront situés au rez-de-chaussée et au premier étage des bâtiments, les bureaux et les logements occuperont le reste. Et au centre du complexe, on trouvera une grande place couverte, "peut-être par une verrière, en tout cas une structure qui laisse passer la lumière", précise Pascal Uyttendaele, le directeur du projet. "Nous aimerions que cette verrière soit rétractable, pour pouvoir l’ouvrir par beau temps", suggère le bourgmestre de Namur Maxime Prévot.

Quoi qu’il en soit, il ne s’agira pas d’une véritable place publique, mais bien d’une propriété privée, appartenant au propriétaire du futur complexe. "Mais l’objectif est bien d’y attirer un maximum de gens à l’intérieur, pas uniquement les clients des magasins, plaide Pascal Uyttendaele. Avec les habitants, les utilisateurs des bureaux, les clients des commerces et les gens qui seront simplement de passage, nous voulons créer un véritable lieu de vie, bien plus qu’un centre commercial."

Ce lieu de vie ne sera toutefois pas accessible la nuit, après la fermeture des bars et des restaurants. Difficile donc de parler d’un nouveau quartier de la ville, même s’il en aura toutes les apparences durant la journée.

Pas avant 2025

C’est ce projet que Besix Red a remis cette semaine à la ville de Namur dans le cadre d’une procédure de demande de remembrement urbain (PRU). Actuellement, la zone visée est affectée uniquement à la fonction de commerce. Les pouvoirs publics, en l’occurrence la Région wallonne, doivent donner leur feu vert pour accueillir aussi du logement à cet endroit.

Le planning du promoteur prévoit le début des travaux en 2023 et une ouverture de ce nouveau quartier commercial namurois en 2025. Soit 20 ans après le lancement du projet. Mais dans ce dossier à rebondissements, plus personne n’oserait parier sur un agenda.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK