Namur: augmentation de vols par de faux policiers

Depuis environ six mois, on dénombre un vol du genre par semaine en moyenne.
Depuis environ six mois, on dénombre un vol du genre par semaine en moyenne. - © Patrick Lefevre - BELGAIMAGE

L'arrondissement de Namur est la cible d'une vague de vols par ruse commis par de faux agents des eaux et de faux policiers visant des personnes âgées (80 ans et plus), révèle mardi le parquet de Namur. Depuis environ six mois, on dénombre un vol du genre par semaine en moyenne.

Le parquet évoque des "chasseurs" qui scrutent leur victime et observent si elle va, par exemple, faire des courses.

La météo joue également un rôle: quand il fait beau, les malfrats agissent davantage puisque les seniors sortent plus. A leur retour, un faux agent des eaux se présente au domicile de la victime disant qu'il doit intervenir et en profite pour voler.

Quelques instants plus tard, généralement deux faux policiers se présentent à ce même domicile. Ils disent avoir interpellé quelqu'un avec un objet volé et devoir vérifier dans l'habitation si rien n'a disparu. Pendant qu'un agent fait diversion, son comparse dérobe bijoux, argent ou objets de valeur. Puis, ils s'enfuient.

Les victimes, souvent âgées et vulnérables, ne prennent pas garde voyant les (faux) uniformes et les badges.

Le parquet préconise d'éviter de faire entrer des inconnus, de vérifier auprès de la police ou des agents des eaux si cette visite fortuite est normale, de prévenir la police en cas de comportement suspect, et de ne pas informer les faux policiers si de l'argent liquide se trouve dans l'habitation.

Aucune bande liée à ce phénomène criminel n'a encore été identifiée. Le parquet insiste sur le traumatisme a posteriori que ces faits peuvent causer aux victimes et va s'atteler à travailler sur la prévention.

 


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK