Namur : 150 nouveaux studios haut de gamme pour étudiants

500 euros charges comprises pour 18 mètres carrés : certains étudiants ont les moyens de s'offrir un certain standing
500 euros charges comprises pour 18 mètres carrés : certains étudiants ont les moyens de s'offrir un certain standing - © Eckelmans

Les résidences de standing pour étudiants se répandent dans les villes universitaires. Après Louvain-la-Neuve, Bruxelles ou Liège, Namur n'échappe pas à la tendance. Un ensemble de 150 studios a été inauguré ce mardi dans le quartier de la gare.

Les studios eux-mêmes ne sont pas spécialement luxueux : un lit, un bureau, une douche, un petit espace pour cuisiner... Rien de scandaleusement riche, surtout quand votre fenêtre donne sur une voie rapide ou les rails de chemin de fer.

Mais le luxe de cette nouvelle résidence étudiante namuroise réside plutôt les espaces communs : un vaste foyer, un jardin, un espace fitness et même deux salles d'étude climatisées. "Notre résidence Meuse campus à Liège est déjà équipée d'une salle d'étude, explique Thibault Van Dieren, directeur général d'Eckelmans, le promoteur. C'est manifestement un équipement très apprécié des étudiants."

Beaucoup plus cher que la moyenne des kots à Namur

Ce standing a un prix, bien entendu, d'autant qu'il faut un concierge pour garder un œil sur la résidence. Dont coût : 500 euros charges comprises pour un studio de 18 mètres carrés et jusqu'à 650 euros pour des studios un peu plus grand.

"C'est sensiblement plus cher que la moyenne des kots à Namur, constate Vincent Bourtembourg, responsable logements à l'université de Namur. Une étude récente évalue à environ 350 euros le prix moyen des logements étudiants dans la capitale wallonne. L'Université, qui poursuit une politique sociale dans ce domaine, offre des logements à partir de 250 euros. Très peu d'étudiants peuvent se payer un kot à 500 euros par mois."

"Nous sommes conscients que notre offre ne correspond pas à la norme namuroise, précise Thibault Van Dieren. Mais nous sommes convaincus qu'il existe une demande pour des studios étudiants plus haut de gamme, notamment chez les étudiants français, de plus en plus nombreux chez nous."

A la résidence Meuse campus de Liège, lancée en 2013 par Eckelmans, 70 % des studios sont loués par des étudiants français.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK