N61: des travaux de longue haleine et des bouchons en perspective

N61 : des travaux de longue haleine et des bouchons en perspective
N61 : des travaux de longue haleine et des bouchons en perspective - © Tous droits réservés

C'est un vaste chantier d'une année qui démarre ce lundi sur la Nationale 61, dans la Vallée de la Vesdre. Les habitants de Trooz et Chaudfontaine sont concernés. Les navetteurs aussi. La route sera complètement fermée d'ici trois semaines.

Le chantier est prévu pour 260 jours ouvrables et démarre ce lundi.  La Région wallonne va remplacer le réseau d'égouts calidifontain, qui en a vraiment besoin. Et en plus, un collecteur avec deux stations de pompage pour renvoyer les eaux usées vers la station d'épuration qui se situe, en amont, au lieu-dit Labrouck. Ce n'est pas une mince affaire. Le tronçon de l'avenue des thermes, en gros entre la piscine et le casino, est concerné.

Que faut-il prévoir comme répercussions pour les automobilistes ? Dans l'immédiat, pas grand chose: jusqu'au premier dimanche de mai, les ouvriers vont travailler sur demi-chaussée. Donc, c'est une circulation alternée, avec des feux tricolores. Et la direction des routes a promis d'adapter les phases, au vert plus longtemps le matin dans le sens de l'entrée en agglomération liégeoise, et l'inverse pour les retour, en fin d'après-midi. Donc, des ralentissements à prévoir, mais guère plus.

Les choses sérieuses : dans trois semaines

Autant le dire tout de suite: il faut s'attendre au pire. A partir de mai, la nationale soixante et un, pendant un an sans doute, va être fermée au trafic vers Verviers. Et même, à des dates encore à déterminer, pendant soixante jours, elle va être complètement coupée. Alors la police a prévu des délestages, en rive droite par le Bouny, et en rive gauche par la côte des forges, mais ce sont de longs détours.

Les bus concernés aussi

La ligne trente et un, et la ligne vingt huit, une ligne qui permet aux fléronnais de rejoindre le Sart-Tilman, une ligne pratique pour les étudiants et les patients de l'hôpital, et qui s'annonce fortement perturbée pour la rentrée prochaine. Mais à chaque jour suffit sa peine, c'est pour dans quelque temps. De quoi se préparer, et réfléchir à des alternatives dans les modes de déplacement.

M. Gretry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK