Musée d'Ansembourg à Liège: y a-t-il péril en la demeure ?

Musée d'Ansembourg à Liège
Musée d'Ansembourg à Liège - © RTBF

A Liège, le musée d'Ansembourg doit être fermé ! C'est du moins l'avis de l'Institut Archéologique Liégeois, une association qui en assure la direction scientifique depuis plus d'un siècle. Son dernier rapport fait état de graves problèmes liés principalement à l'état du bâtiment. Les autorités communales ne nient pas qu'une restauration est nécessaire, mais elles n'envisagent pas de l'interdire aux visiteurs

Ansembourg en Féronstrée:  un musée sale et mal entretenu, avec des dégâts apparents non réparés, une électricité qui ne serait plus aux normes, et des collections d'arts décoratifs liégeois 18ième qui se dégradent ! Pour l'Institut Archéologique Liégeois, ce bâtiment pourtant classé patrimoine majeur de Wallonie doit être fermé au public. 

Un avis qui n'est pas partagé par les autorités communales. Elles ne nient pas qu'une restauration du bâtiment est nécessaire. Elle est d'ailleurs à l'étude.

Mais pour l'échevin de la culture, le socialiste Jean-Pierre Hupkens, il n'y a pas péril en la demeure "c’est un musée qui accueille une dizaine de milliers de visiteurs par an. Certes il est défraîchi, mais il n’est pas dans un état d’effondrement comme le laisse entendre l'Institut Archéologique Liégeois. Il est clair que s’il y avait un danger pour le public, nous le fermerions. Mais d’après mes renseignements, ce n’est pas le cas. Donc nous n’allons pas en interdire l'entrée dans l’immédiat. Nous ne le ferons que lorsque tous les dossiers liés à la restauration seront ficelés".

Et l’échevin de préciser que la toiture et le chauffage du musée ont déjà été réparés. Des études ont aussi été réalisées en matière d'ingénierie, d'architecture et d'acoustique, dans l'optique de sa restauration. Comme le bâtiment est classé, ces travaux estimés à plusieurs millions d'euros devraient être largement subsidiés par la Région Wallonne.

Marc Hildesheim

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir