Mosquée Rida : Rachid El Boukhari est condamné à 27 ans de réclusion

L'avocate Karina Ganeeva (à droite) photographiée durant le procès d'assises de Rachid El Boukhari ce vendredi 5 décembre 2014.
2 images
L'avocate Karina Ganeeva (à droite) photographiée durant le procès d'assises de Rachid El Boukhari ce vendredi 5 décembre 2014. - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

La cour d'assises de Bruxelles a condamné, vendredi soir, Rachid El Boukhari à vingt-sept ans de réclusion pour l'incendie volontaire de la mosquée Rida à Anderlecht, commis le 12 mars 2012, avec circonstance aggravante d'homicide sur l'imam de cette mosquée.

Ce vendredi, il aura fallu plus de 5 heures de délibération pour que le jury de la Cour d'Assises de Bruxelles réponde à la vingtaine de questions relatives à la culpabilité de l'incendiaire présumé de la mosquée d'Anderlecht, Rachid El Boukhari. La Cour et le jury se sont retirés pour motiver le verdict, rendu peu avant 19 heures : l'homme est considéré comme coupable d'incendie volontaire. Ces faits n'ont finalement pas été reconnus comme actes terroristes par le jury. Plus tard dans la soirée, il a été condamné à 27 ans de réclusion.

Rachid El Boukhari, un Marocain de 35 ans, avait, le 12 mars 2012, vers 19h00, bouté le feu à la mosquée Rida, située rue Docteur De Meersman à Anderlecht. L'incendie avait provoqué la mort d'un homme, Abdellah Dahdouh, l'imam de cette mosquée chiite.

Arrêté sur les lieux par la police, Rachid El Boukhari avait expliqué son geste comme une vengeance à l'encontre des musulmans chiites, responsables, selon lui, de crimes envers des musulmans sunnites en Syrie.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK