Mort d'Etienne Tshisekedi: émotion et inquiétude à Matonge

L'opposant congolais historique Etienne Tshisekedi est mort ce mercredi soir à Bruxelles d'une embolie pulmonaire. Dans le quartier congolais de Bruxelles, le quartier Matonge, il n'y a pas de rassemblement, les rues sont calmes, mais l'émotion est tout de même présente.

Dans le quartier, il y a un nom qui revient dans les têtes et les discutions, celui d'Etienne Tshisekedi, l'opposant historique congolais mort mercredi soir. "C'est une icône, une mémoire, une bibliothèque vivante, explique Alain. Il a balayé toute l'histoire de la RDC". Dans un salon de coiffure de Matonge, c'est la même émotion et la tristesse qui dominent. "Notre papa a beaucoup travaillé chez nous au Congo donc j'ai été touchée", raconte une cliente. 

On ne sait pas qui va prendre sa place

Il est vrai que l'opposant était encore très actif : en juin 2016, il a réussi à rassemblé l'opposition congolaise traditionnellement très divisée. "Quand il parlait, il disait un mot et le peuple l'écoutait, se souvient Jolie. Mais maintenant, on ne sait pas qui va prendre sa place. Tous les leaders qui sont au pays étaient derrière Tshisekedi. Mais comme il n'est plus, on ne sait pas ce qui va se passer". 

Etienne Tshisekedi a aussi conclu un accord avec le président Kabila pour assurer la transition. Pour ce jeune homme plutôt en colère, c'est une erreur : "Il nous a trahis! Il devait enlever ce fils de p*** de Kabila. Il a laissé Kabila au pouvoir et maintenant il est mort! Et nous, on va où là?"

Les opinions sont différentes mais il existe une même inquiétude : comment la situation au Congo va-t-elle tourner après la disparition de l'opposant ?

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK