Morlanwelz : Les "listes citoyennes" font disparaître les partis. Mais pour quoi vote-t-on?

Morlanwelz : Les "listes citoyennes" font disparaître les partis. Mais pour quoi vote-t-on?
Morlanwelz : Les "listes citoyennes" font disparaître les partis. Mais pour quoi vote-t-on? - © Tous droits réservés

Grosse tendance cette année pour les élections : les listes citoyennes. Fini les traditionnels logos des partis. A Morlanwelz, l'électeur devra faire son choix entre la liste PS du bourgmestre, seule rescapée de l'ancien modèle, une liste "100% citoyen" et une liste "M+". Concernant le bourgmestre Christian Moureau, c'est simple. L'électeur le connait bien et son programme s'inscrit dans la continuité :"on avait abandonné l’idée des espaces multi-sport mais on y revient. On va les installer dans les différentes entités. On va poursuivre les voiries, l’enseignement, la jeunesse. Et finaliser ou entamer les travaux du prieuré, de la gare et de la bibliothèque."

Pour les autres listes, le message se brouille. Essayez de suivre. La liste M+ regroupait en 2012 des militants MR et "Alliance Renouveau Communal". L'alliance est terminée, le MR a claqué la porte. ARC a trouvé un nouvel allié du côté du CDH sous la bannière M+. Figure principale de cette liste : Marceau Mairesse, conseiller communal dans l'opposition. Avec lui, une liste de citoyens sans expérience de la politique. On notera la présence de la candidate miss Belgique 2019, Serena Cambier. Que proposent-il? Et bien ce seront les citoyens qui définissent le programme grâce à un sondage.

Une consultation populaire lancée aussi par la liste adverse, "100% citoyen". Liste qui porte mal son nom puisqu'on y retrouve les conseillers communaux Carine Matysiak, Philippe Busquin et Salvatore Chiavetta (aussi ex M+, vous suivez?). Derrière eux, c'est vrai, on retrouve des quidams, de nouveaux candidats mais 100% citoyen, pas tout à fait.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK