Montignies-Saint-Christophe : Lettres Gourmandes parmi les étoiles

Montignies-Saint-Christophe : Lettres Gourmandes parmi les étoiles
2 images
Montignies-Saint-Christophe : Lettres Gourmandes parmi les étoiles - © Tous droits réservés

Avec deux mois de retard, en raison des conditions qui frappent le secteur de la restauration, le Guide Michelin a dévoilé aujourd’hui ses nouvelles étoiles. Dans la région carolo-montoise, le restaurant Lettres Gourmandes à Montignies-Saint-Christophe, dans l’entité d’Erquelinnes, obtient une étoile. L’établissement disposait déjà du label BIB de Michelin, qui récompense le rapport qualité-prix, depuis une dizaine. Cette étoile récompense un travail régulier depuis 19 ans. C’est comme ça que le ressent le Chef, Christophe Lambert : "Certains diront que c’est la garantie d’une augmentation du chiffre d’affaires. Je ne le vois pas du tout comme ça parce que nous n’avons pas l’intention d’augmenter nos prix. Nous avons un établissement qui tourne vraiment bien depuis des années. Nous bénéficions d’une clientèle régionale fidèle. Et nous avons vraiment l’intention de conserver cette clientèle qui nous fait vivre depuis 19 ans".

Une récompense particulière

"C’est particulier parce qu’au total, nous avons été ouverts à peine six mois sur l’année. Nous n’avons donc pas eu beaucoup de temps pour montrer ce dont nous étions capables". Mais les étoiles du Michelin récompensent une expérience culinaire vécue dans les établissements par les inspecteurs du guide. Ils ont donc bien fréquenté Lettres Gourmandes pendant les périodes d’ouverture. Christophe Lambert les a-t-il repérés ? : "On a parfois des doutes. Mais cela ne change rien. Pour nous, un client est un client. Qu’il prenne le lunch ou opte pour le menu le plus cher, peu importe. Nous veillons à offrir la même qualité à chacun. Et cela depuis des années. C’est sans doute cela aussi qui est récompensé aujourd’hui".

Le take-away sans négliger la qualité

Depuis que les restaurants sont fermés, beaucoup ont mis en place un service take-away. C’est le cas de Lettres Gourmandes. Mais cela ne s’est pas fait dans la hâte. "Lors du premier confinement, nous avons attendu deux mois, la fête des mères, avant de lancer ce service. Nous voulions absolument réfléchir à comment offrir la même qualité. Nous n’avons rien changé à la qualité de nos produits et nos préparations. Mais le risque, c’était que nos clients ne suivent pas exactement nos recommandations pour préparer ou réchauffer les plats et qu’ils pensent que c’est nous qui y avions mis moins de qualité. Lorsqu’on a annoncé la deuxième fermeture, nous avons relancé le service en étant bien mieux préparés. Et nous n’avons eu que des retours positifs".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK