Mont-sur-Marchienne : un très important contrat pour Thalès Alenia Space

L’entreprise internationale aérospatiale Thalès Alenia Space dont une des implantations est située à Mont-sur-Marchienne a annoncé la signature d’un contrat de 772 millions d’euros avec l’ESA, l’Agence Spatiale Européenne. Elle fournira six satellites dans le cadre de la deuxième génération de la constellation Galileo.

Galileo c’est le système de navigation et de positionnement européen créé pour rendre l’Europe moins dépendante du système américain GPS (Global Positionnement System). Les premiers services rendus par le système satellitaire Galileo sont actifs depuis 2016. Actuellement, ce sont plus d’un milliard de smartphones à travers le monde qui utilisent les informations de Galileo. On retrouve également des systèmes utilisant les données du système européen de positionnement dans des voitures, des trains, des avions, etc.

 

Une précision encore plus grande

Actuellement, 28 satellites composant la constellation Galileo gravitent au-dessus de nos têtes et circulent autour de la terre. 22 satellites actifs et 6 "de réserves". Le degré de précision du système de positionnement est de 4 mètres à l’horizontale et 8 mètres à la verticale. Galileo permet donc de vous localiser dans un cylindre imaginaire de 4 mètres de diamètre et 8 mètres de hauteur. Pour les amateurs de chiffres, cela représente un volume de 402m³ (le volume de la terre est de 1,08321 trilliards de m³, 1,08321 suivi de 21 zéros !).

La nouvelle génération de satellites améliorera encore la précision de ce positionnement. Les nouveaux appareils seront également plus robustes face aux cyberattaques et plus résistants aux interférences. Les premiers satellites de la deuxième génération de Galileo devraient être mis en orbites avant la fin 2024.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK