Mont-Saint-Guibert : un projet-pilote pour améliorer la qualité de l'eau

Les analyses démontrent que l’on peut diminuer l’azote à verser sur les champs de betteraves.
Les analyses démontrent que l’on peut diminuer l’azote à verser sur les champs de betteraves. - © Flickr – Gilles San Martin

"Plusieurs agriculteurs se mouillent pour l’eau", c'est le slogan d'un projet-pilote mené par Nitrawal, une association qui a pour but d'accompagner les agriculteurs pour une meilleure utilisation des nitrates. Des nitrates que l'on retrouve notamment dans les engrais et qui percolent pour atteindre les nappes phréatiques.

L'ASBL insiste entre-autres sur la plantation de moutarde ou de tournesols entre les cultures. Ces plantes permettent de capter les nitrates dans le sol pendant l'hiver.

Cinq agriculteurs de Mont-Saint-Guibert ont accepté de prendre part au projet, il y a deux ans. Charles Devleeshauwer, agriculteur à Hevillers, est l'un d'entre eux. Pour lui, les analyses déjà effectuées ont révélé bien des choses intéressantes. "Dans le temps, on a exagéré avec les produits que l’on répandait. Maintenant, ils sont devenus tellement chers que l’on regarde avant de dépenser (…) Les analyses nous démontrent par exemple que l’on peut diminuer l’azote versé sur les champs de betteraves chaque année, car les cultures sont capables d’aller chercher l’azote dans le sol."

La commune de Mont-Saint-Guibert n'a pas été choisie par hasard. L'un des captages d'eau de l'Ornoy montre un fort taux de nitrate. Deux ans plus tard, certains signes sont encourageants. "Nos résultats ne se mesurent pas encore au niveau de la qualité de l’eau, déclare Nicolas Triolet (président de Nitrawal). Par contre, en ce qui concerne l’azote potentiellement lessivable (soit le reliquat d’azote que l’on retrouve en automne), on constate après la culture une amélioration significative des résultats." Dans le détail, c’est azote est prélevé dans les 90 premiers centimètres de terre. Il sert d’indicateur et permet de voir si l’évolution des pratiques peut conduire à terme à une amélioration de la qualité de l’eau.

Les promoteurs de ce projet espèrent une amélioration concrète de la qualité de l'eau dans le courant de l'année prochaine. 

Serge Otthiers

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK