Mont-Godinne: elle tombe et se blesse à 10 mètres de l'hôpital mais elle doit quand même prendre l'ambulance

A dix mètres de l'hôpital elle doit prendre l'ambulance
A dix mètres de l'hôpital elle doit prendre l'ambulance - © Monika Wachter

Une vidéo a ému pas mal de monde mardi sur les réseaux sociaux. On y voit une dame âgée tombée juste devant l'entrée du CHU UCL de Mont-Godinne. Un passant a été prévenir l'accueil, mais on n'est pas venu chercher directement la patiente. Il a fallu appeler une ambulance pour la conduire aux urgences... soit quelques mètres plus loin ! De quoi choquer les passants et les témoins de la scène.

Une décision qui peut sembler surréaliste. Pourtant, c'est bien la procédure mise en place par le CHU pour ses différents sites : à Dinant, Sainte-Elisabeth à Salzinnes et donc, aussi à Mont-Godinne.

"La procédure a été respectée"

Lorsqu'il ne s'agit pas d'une urgence vitale - il s'agissait en effet d'un chute accidentelle - il faut faire appel au 112 dès que l'on est en-dehors de l'hôpital, même si le patient se trouve sur le parking ou à quelques mètres de l'entrée.

"A partir du moment où ça se passe en-dehors de l'hôpital, pour le transport, il faut appeler l'ambulance qui relève de l'aide médicale urgente, explique le docteur Frédéric Feye, coordinateur des trois services d'urgence du CHU Namur. On pourrait considérer que le parking, c'est une extension mais il faut mettre une limite. Ca se passe en-dehors des murs de l'hôpital, donc le matériel intra-hospitalier n'est pas adapté pour aller relever une personne blessée à l'extérieur. Les ambulances sont beaucoup mieux équipées pour transporter en toute sécurité la personne vers le service des urgences. Elles sont beaucoup mieux adaptées pour prendre en charge les problèmes traumatiques. On peut évidemment se dire que la procédure est un peu rigide, mais il faut mettre des limites."

Pour les urgences vitales : une équipe de réanimation mobile

Si on avait eu affaire à une urgence vitale, par contre, comme un arrêt cardiaque, pas question évidemment d'attendre une ambulance. Une équipe d'urgence interne est opérationnelle dans l'hôpital pour venir en urgence à l'extérieur et procéder par exemple à une réanimation. 

L'hôpital précise aussi que la dame n'a pas été laissée seule. Une assistance a été apportée à cette dame en attendant l'ambulance, du personnel de l'hôpital est venu évaluer la situation et une couverture lui a notamment été apportée. 

La patiente a donc finalement été transportée en ambulance vers le service des urgences. Elle ne souffrait finalement que de légères douleurs aux jambes et elle a pu quitter rapidement l'hôpital.

Reste une dernière question : le prix de cet ambulance dépêchée pour quelques mètres à peine. Un prix désormais forfaitaire de 60 euros et qui sera à charge de la patiente.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK