Mons 2015: le bourgmestre de Silly ne se joindra pas à la fête

Le bourgmestre de Silly Christian Leclercq (MR) organisera de son côté un "MonSilly 2015"
Le bourgmestre de Silly Christian Leclercq (MR) organisera de son côté un "MonSilly 2015" - © RTBF

Espérant une labellisation Mons 2015 et donc un partenariat culturel avec sa commune, le bourgmestre de Silly Christian Leclercq (MR), avait déposé un projet auprès de la fondation culturelle montoise. Ayant fort peu apprécié le refus essuyé, non seulement il ne versera pas sa contribution, mais il affectera le montant de celle-ci à un projet culturel porteur au sein de sa commune.

Le projet déposé par Christian Leclercq tournait autour de "sites en ligne", une initiative locale basée sur des installations éphémères créées dans les bois. Le bourgmestre avait proposé une collaboration avec Mons 2015 en demandant une labellisation ou une concertation avec d’autres événements de manière à pouvoir intégrer "sites en ligne" et lui donner un rayonnement au travers de l’organisation montoise.

Vu la réponse négative, le bourgmestre a décidé d’affecter les 28 000 euros qu’il aurait dû verser pour bénéficier du label Mons 2015 à un événement culturel propre à Silly: "Nous organiserons un événement festif sur la place avec sites en ligne puisque sites en lignes était l’événement sillien que nous désirions mettre en avant mais aussi avec toute une série d’associations locales que ce soit le Silly concert, le Théâtre au Vert ou le printemps musical qui font vivre la culture depuis plus de vingt ans dans notre commune".

Cette réponse du bourgmestre se doublera d’un colloque avec les professionnels de la Culture autour d’une réflexion sur la décentralisation, le financement et l’événementiel. Ce colloque est déjà programmé pour le 25 septembre au Château de Thoricourt.

Pour résumer cette affaire, c’est comme si Christian Leclercq avait répondu à Mons 2015 : "Vous ne voulez pas de nous et bien on fera sans vous…"

Vincent Clérin, Thierry Vangulick

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK